Btu/h : Britich thermal unit/hour, unité anglaise de mesure d' un travail durant une unité de temps. Utilisée pour indiquer la puissance frigorifique ou calorifique d' un équipement de climatisation ou de chauffage. Souvent rencontré sur les équipements bon marché fabriqués en Asie (changer l' étiquette pour adapter le produit au marché Européen  représente un coût !...). Sème la panique dans certains établissements... Et chez les clients potentiels non avertis.   1 Btu/h = 0, 293 Watt   1 Watt = 3, 412 Btu/h    à vos calculettes !

Degré Célcius : Unité de mesure de différence de température entre deux corps. Tiré du nom de son   inventeur qui a défini une échelle centèsimale (l' écart entre points est égal quelque soit ceux considérés) prennent comme point de référence médian, la température de la glace fondante soit zéro degré, écrit 0°C.

Degré Fahrenheit : Unité de mesure de différence de température entre deux corps. Tiré également du nom de son   inventeur qui a défini une échelle prennent un autre point de référence médian. 1 °C = 33,8 °f. Unité utilisée  généralement sur les équipements destinés aux pays Anglo saxons.

Litres/ heure : Indication portée sur un climatiseur, renseignant sur la capacité qu 'a celui-ci pour capturer puis évacuer l' eau,  contenue dans l' air, (eau sous forme gazeuse), d' un local clôt de volume donné. Et non une clim n' est pas une fontaine à eau....

INVERTER : Module électronique ayant pour particularité de transformer une tension alternative monophasé de fréquence fixe, 50 Hertz, en général, en tension alternative triphasée à fréquence variable. Dispositif utilisé notamment pour assurer l' asservissement du moteur électrique d' un compresseur de circuit frigorifique dans un climatiseur. Par cet artifice, la vitesse de rotation du compresseur devient variable, ce qui a pour effet de moduler le débit (quantité en mouvement) de fluide dans le circuit frigorifique. Cette variation engendre par voie de conséquence une variation de la puissance thermodynamique contrôlée et dosée par une régulation de température tout aussi performante. Résultat gain en énergie consommée pour un résultat donné, note de chauffage rendus raisonnables, température régulière dans le local traité, fonctionnement plus que correct par températures extérieures négatives. Avantage fiscaux relatif à l' installation par un professionnel d' un tel équipement.

Super INVERTER : Le même,  en plus costaud ! :-))

Climatiseur RÉVERSIBLE : Climatiseur ayant la particularité de pouvoir soit climatiser ou chauffer un local le tout depuis le même appareil. Rendu possible par l' inversion du sens de circulation du fluide frigorigène (gaz) dans le circuit frigorifique. Modification réversible opérée par une vanne électro-magnétique dite,  vanne d' inversion de cycle, vanne quatre voies. Un climatiseur RÉVERSIBLE n' est pas forcément INVERTER, clients ATTENTION AU PIEGE. Fonctionnement correct en températures extérieures positives basses uniquement. Matériel destiné aux zones climatiques côtières. En montage fortement déconseillé, à moins de vouloir chauffer les étoiles...

Climatiseur RÉVERSIBLE INVERTER : Climatiseur ayant la même faculté que sont ancêtre, mais étant équipé du fameux module INVERTER qui permet d' honorables performances en cas de température extérieure négatives, là ou le réversible tout court se transforme en grille pain.

La GEOTHERMIE : A l' origine la GEOTHERMIE désigne l' énergie fournie par le sous-sol de la terre sous la forme de chaleur, air chaud, eau chaude ou vapeur. Cette énergie disponible est captée puis adaptée aux besoins; chauffage de logements ou produire de l' électricité au travers d' un turbo-alternateur (utilisation de la vapeur), activités para médicales, sources thermales. Par extension ce mot désigne l' ensemble des techniques et moyens mis en oeuvre  pour capter cette énergie; machines thermodynamiques  ( pompes à chaleur ou PAC), qui fonctionnent en puisant petit à petit l' énergie au travers d' échangeurs et de sondes de captage, verticales ou horizontales, pour la transporter puis la restituer. Un forage peut être également utilisé pour puiser dans la nappe de l' eau, '' froide '' ou '' chaude '' .L' ensemble de ces techniques est désigné  dans le langage technique comme étant un '' échange sur l' eau ''. Les machines thermodynamiques puisant l' énergie calorifique présente dans l' air,  font partie de la catégorie, pour être puriste, le terme AEROTHERMIE est plus exact, dans ce cas il est dit que l' ont procède à un échange sur l' air. Pour les applications domestiques privés de petite capacité, il est rare en France métropolitaine d' utiliser la GEOTHERMIE  à partir de source d' eau chaude ou vapeur.

Retour

 

Lexique
Accueil
Activités
Produits
Technique
Liens
Contact